Accueil du site > Equipe > Chercheurs associés

Caroline GRILLOT

mis à jour le

Diplômée en sinologie (INALCO) et en ethnologie (Paris X-Nanterre), j’ai récemment obtenu un doctorat en anthropologie sociale à l’Université Macquarie en Australie (en co-tutelle avec l’Université Libre d’Amsterdam). Au cours des quinze dernières années, mes recherches se sont concentrées autour de problématiques concernant les marginalités sociales chinoises : la folklorisation de groupes ethniques du Guizhou et du Xinjiang, la communauté musicale underground, la scolarisation des enfants de migrants ruraux et les communautés mixtes de commerçants sur les frontières du sud-ouest chinois. J’ai également travaillé en tant que chercheur indépendant au Cambodge en me concentrant sur ​​les questions sociales telles que la traite des femmes et la pédophilie. Cette préoccupation pour les populations d’Asie vivant en marge de leur société m’a conduite à mettre l’accent sur les espaces géographiquement et socialement liminaires. J’ai effectué des recherches sur les mariages transfrontaliers sino-vietnamiens pendant six ans, dont près d’un an de travail de terrain parmi les communautés frontalières chinoises et vietnamiennes vivant le long des provinces du Yunnan et Guangxi (Chine) et de Lào Cai et Quảng Ninh (Vietnam). Ce travail a d’abord donné lieu à la publication d’un ouvrage (Volées, Envolées, Convolées, les fiancées vietnamiennes en Chine, 2010, Paris, Connaissances et Savoirs) puis a constitué le sujet de ma thèse de doctorat. Ensuite, dans le cadre d’un premier contrat post-doctoral au Max Planck Institute for Social Anthropology, j’ai exploré plus avant la vie socio-économique de cette région en marge en étudiant les pratiques commerciales des commercants chinois engagés dans le commerce transfrontalier avec le Vietnam dans les villes de Mong Cai (Quang Ninh province, Vietnam) et Dongxing (Guangxi province, Chine). Depuis 2016, en collaboration étroite avec ma collègue Elena Barabantseva (University of Manchester) qui travaille sur les mariage sino-russes, je mets à jour mes recherches sur les mariages sino-vietnamiens en m’intéressant à une jeune génération de migrantes vietnamiennes fondant leur famille dans les régions rurales intérieures de la Chine.

Fonction et institution


Research Associate à l’Université de Manchester (UK) depuis avril 2016
Chercheur associé à l’IAO
Domaines disciplinaires


Ethnologie
Spécialité


Chine et Vietnam
Projets de recherche


Réalisé en binôme, le projet « La Migration pour mariage le long des frontières de la Chine » étudie les pratiques matrimoniales dans le contexte des frontières sino-russe et sino-vietnamienne. En replaçant le phénomène dans un contexte historique et géopolitique, il vise à comprendre la dynamique changeante de ces migrations ainsi que des discours et les pratiques plus larges s’y rapportant.
Curriculum Vitae


Publications récentes


2016. ‘Trust Facilitates Business, but May also Ruin It’ : The Hazardous Facets of Sino-Vietnamese Border Trade’, Asian Anthropology 15 (2), p. 169-85.

2016 (in press) (with Zhang Juan). ‘Ambivalent Encounters. Business and the Sex markets at the China-Vietnam Borderland’, in Pál Nyíri and Danielle Tan (eds), How Chinese Engagements are Changing Southeast Asia. People, Money, Ideas, and their Effects, Seattle, University of Washington Press.

2016. ‘Lives in Limbo : Unsuccessful marriages in Sino-Vietnamese borderlands’ in Sari K. Ishii (ed.), Marriage Migration in Asia : Emerging Minorities at the Frontiers of Nation-States, Singapour, National University of Singapore Press et Kyoto, Kyoto University Press, p. 153-174.

2015.‘The Challenging integration of Sino-Vietnamese marriages in Mainland Chinese borderlands’, Cross-Currents : East Asian History and Culture Review, special issue ‘Governing Marriage Migrations : Perspectives from Mainland China and Taiwan Rationale’, 4 (2), p. 439-467.
Activities récentes


2016.‘Coping with isolation : reflections on Vietnamese brides networking in rural China’, Dynamic Borderlands : Livelihoods, Communities and Flows, 5th Conference of the Asian Borderlands Research Network, Kathmandou, Social Science Baha, December.

2016.‘Marriage migration infrastructure on the Sino-Vietnamese and Sino-Russian borders’ (with Elena Barabantseva), Joint East Asia Studies Conference, London, SOAS, University of London, September.

2016.‘Changing infrastructures of marriage migration along China’s borders with Russia and Vietnam’ (with Elena Barabantseva), Asia in Motion – Horizons of Hope, AAS-in-Asia 2016, Kyoto, Doshisha University, June.

2016.‘Marriage migration infrastructure on the Sino-Vietnamese and Sino-Russian borders’ (with Elena Barabantseva), East Asia and Tomorrow’s Anthropology, Society for East Asian Anthropology & American Anthropological Association, Hong Kong, The Chinese University of Hong Kong, June.

2016.‘The broker’s case : gender issue or social hierarchy ? Reflections on women’s exploitation in South East Asia’, International Workshop : The Gender Dimension of Human Trafficking, Cologne, University of Cologne, January.
Langues étrangères pratiquées


anglais, chinois (+notions de vietnamien et de japonais)
Contact


Site web institutionnel