L’institut

En bref

Rue Shibuya TokyoL’Institut d’Asie Orientale (IAO) est un centre de recherche en sciences humaines et sociales qui associe des chercheurs spécialisés en anthropologie, droit, économie, géographie, histoire, littérature, philosophie et sciences politiques dont les travaux portent principalement sur l’Asie de l’Est et du Sud-Est, en particulier la Chine, la Corée, le Japon, le Laos, Taiwan, la Thaïlande et le Vietnam.

Fondé en 1992 et installé sur le campus Descartes de l’Ecole Normale Supérieure de Lyon (ENS de Lyon) depuis 2002, l’IAO est une unité de recherche conjointe (UMR 5062) du Centre National de la recherche Scientifique (CNRS) et de trois établissements d’enseignement supérieur de l’Université de Lyon (PRES Lyon-Saint Etienne) : l’ENS de Lyon, qui est sa tutelle principale, ainsi que les Sciences Po Lyon et l’Université Lyon 2.

La mission principale de l’IAO est de produire des travaux et publications scientifiques contribuant à une meilleure connaissance des dynamiques culturelles, sociales, économiques et politiques en Asie de l’Est et du Sud-Est. L’institut est engagé dans de nombreuses coopérations internationales avec d’autres équipes de recherche en Asie, en Amérique du Nord et en Europe.


Toutes les actualités

Actualités

Séminaire de l’IAO : Carles Brasó Broggi

Seminaire Carles Brasó Broggi"Transnational strategies in Dafeng industrial group, 1930-1945"

Carles Brasó Broggi, Associate Professor, Universitat Oberta de Catalunya
Jeudi 26 mars 2015, Salle de réunion de l’IAO (R66), de 14h à 15h30

Résumé : Dafeng was the first company to engage in industrial mercerizing in China. Having started as a workshop, it developed industrial capacity in 1921 with the construction of a dyeing and weaving mill and a spinning and weaving company named Zhentai in Shanghai. It was one of the first vertically integrated Chinese industrial groups in the cotton industry. Dafeng also depended on a transnational network and its strategies soon diverged from the nationalist idea of modernization. When the Japanese occupation finally materialized in 1937, the quest for survival intensified. The Dafeng industrial group was merged with a transnational trading firm registered in Hong Kong. While trade between Shanghai and the rest of China reached a standstill, the Dafeng group prospered by adopting transnational strategies and focusing on foreign trade. This situation continued until December 1941 when the Japanese occupied the International Concessions of Shanghai. Between 1942 and 1945, the industrial group survived with a minimum activity.

Soutenance de thèse : Leyla Belkaid

Le mardi 17 mars 2015 à 14h30, Leyla Belkaid soutiendra sa thèse de doctorat intitulée : Le design comme fabrique de l’altérité. Trajectoires sino-américaines et vêtements en devenir à New York. Cette thèse a été préparée sous la direction de M. Paul VAN DER GRIJP. La soutenance aura lieu à l’Institut d’Asie Orientale, Salle de réunion R66 - ENS de Lyon, 15, parvis René Descartes 69342 Lyon.

[Avis de soutenance]

Journée d’Etude : Le terrain dans l’étude de l’Asie

Affiche journée d'étudeLes 30 et 31 mars 2015, Salle de conférence du site Buisson de l’Institut français de l’éducation (ENS de Lyon), Journée d’étude : "Le terrain dans l’étude de l’Asie : retours d’expérience et stratégies de recherche" organisée par les doctorants de l’IAO.

Le détail du programme est disponible sur http://journeeasie.blogspot.fr/

Séminaire de l’IAO : Aleksandra Kobiliski

Seminaire Aleksandra Kobiliski"Le congrès mondial d’ingénierie de Tôkyô en 1929 : l’émergence d’une élite professionnelle globale ? "

Aleksandra Kobiliski, Chercheuse associée au Centre de recherches sur le Japon, UMR 8173 CCJ, EHESS
Jeudi 19 mars 2015, Salle de réunion de l’IAO (R66), de 14h à 15h30

Résumé : En octobre 1929, plus de 3000 ingénieurs japonais et quelque 1000 ingénieurs étrangers représentant 43 pays se sont réunis à Tokyo pour le Congrès mondial d’ingénierie, un des premiers rassemblements professionnels internationaux à une telle échelle. En sus de la présence d’un nombre considérable d’ingénieurs étrangers résidant au Japon, les plus grandes délégations de l’étranger venaient des États-Unis, de Grande-Bretagne, de Chine, d’Allemagne, de France, d’Italie, des Philippines et de Suède. Le jour d’ouverture de la conférence a coïncidé avec le crash de Wall Street et a contribué à ce que le congrès soit perçu comme un échec dans l’histoire globale de l’ingénierie. Dans l’historiographie japonaise, bien que le congrès soit fréquemment présenté comme un épisode fondateur de l’histoire de la profession, les études fines de cet événement restent rares. Il s’agira ici de proposer une analyse de cette réunion dans les contextes national ainsi qu’international pour saisir son importance et les enjeux pour les ingénieurs au Japon.

Soutenance de thèse : Guénolé Marchadour


Le vendredi 27 février 2015 à 14h, Guénolé Marchadour soutiendra sa thèse de doctorat intitulée : Comment les rapports de domination se réalisent-ils ? Appréhender les rapports sociaux de sexe, de race et de classe dans les mobilisations des migrant.e.s brésilien.ne.s au Japon dans les années 2000. Cette thèse a été préparée sous la direction de Olivier Fillieule et Eric Seizelet. La soutenance aura lieu à l’Université Lumière Lyon 2, Salle G 123 Bâtiment Gaia (au 1er étage), 86 rue Pasteur, 69007 Lyon.

Le résumé de la thèse : Au croisement de la sociologie des mobilisations, de la sociologie des migrations et des études de genre, cette thèse vise à saisir la réalisation des rapports de domination dans l’action collective des migrant.e.s brésilien.ne.s au Japon dans les années 2000. Au delà des catégorisations ethnoraciales (descendant.e / non descendant.e de Japonais) et classées (ouvrier.ère / indépendant.e), généralement utilisées pour décrire ce fait migratoire, les catégories de sexe contribuent aussi à le caractériser. Dans la perspective de l’intersectionnalité, la thèse s’appuie sur l’ethnographie multisituée pour appréhender la réalisation des rapports sociaux de sexe, de race et de classe. Ceux-ci s’actualisent dans des pratiques circonscrites mais aussi dans des contextes variés où l’intersectionnalité se révèle d’autant mieux que les rapports de pouvoir peuvent changer, s’inverser, « s’invisibiliser ». Pour ce faire, trois espaces de mobilisation ont été explorés : des écoles brésiliennes, des syndicats et des associations locales. Des observations in situ étalées entre 2006 et 2011 ont été complétées par quatre-vingt-dix entretiens semi-directifs en portugais et en japonais avec des familles migrantes, les migrant.e.s mobilisé.e.s, les leaderships et leurs soutiens extérieurs. En examinant leurs interactions, l’enquête multisituée montre que la réalisation des rapports de domination s’appréhende à partir de trois échelles d’analyse : nationale (les contextes japonais et brésilien), sectorielle (syndical, éducatif et associatif) et situationnelle (les dynamiques des organisations dans chaque secteur). De cette façon, la thèse fait ressortir les nouvelles frontières de la société japonaise et les reconfigurations de l’imaginaire national brésilien selon les sites de l’enquête.

Avis de soutenance

Séminaire de l’IAO : Hiroko Kudo

Sémiaire Hiroko Kudo "Japanese Party Politics Today : How the "new" parties are changing the political panorama"

Prof. Dr. Hiroko Kudo, Visiting Research Fellow, German Research Institute for Public Administration Speyer, Professor, Faculty of Law, Chuo University Tokyo
Jeudi 5 février 2015, Salle de réunion de l’IAO (R66), de 14h à 15h30

Résumé : Japanese political party system had long defined as “dominant party system” and the Liberal Democratic Party (LDP), “the dominant party”, was considered as “the twin of Italian Christian Democracy (DC, Democrazia Cristiana)” by Professor Giovanni Sartori, one of the major authorities of party system and party politics. This situation, however, has changed in recent years ; new parties have gained popularity and thus power, while the traditional parties have lost trust and thus support of the voters.
Starting with the unexpected victory of Nihon Shinto (New Party of Japan) lead by Hosokawa in 1993, the rise and fall of new parties in Japan has marked some important transformation in its party system. More recently, the Japan Restoration Party (Nihon-Ishin-no-kai) and then the Japan Innovation Party (Ishin-no-tou), founded by a controversial TV personality-lawyer tern politician Toru Hashimoto. A series of newly born parties was expected to construct the third pole, however they turned to be rather weak and fragmented ; thus some vanished very soon, and some, although they survived, had to find their position with the establishments.
The presentation tries to illustrate these trends, trying to clarify the reason of the rise and fall of new parties and their impacts to the existing party system.

Soutenance de HDR : Christine Cornet

Le 12 décembre 2014 à 15h, Christine Cornet soutiendra son habilitation à diriger des recherches sur la thématique : " Ordre, police et circulations imperiales dans la concession françaises de Shanghai, 1906-1946". La soutenance aura lieu en salle de réunion de l’IAO.

[Avis de soutenance de HDR]

Résumé : Historienne de la Chine et de Shanghai, maître de conférences à l’Université Lumière Lyon 2, Christine Cornet présente un mémoire de synthèse pour l’Habilitation à Diriger des Recherches intitulé : Histoire, Mémoire et Représentation. Ce mémoire retrace un itinéraire long et atypique ponctué d’expériences en dehors des cercles académiques qui ont enrichi et dynamisé sa carrière d’enseignant-chercheur.

Depuis sa thèse soutenue en 1990 à l’EHESS sous la direction de la sinologue et historienne Marie-Claire Bergère, Christine Cornet a toujours développé trois ancrages dans sa démarche scientifique : le recours aux ego-documents, récits, témoignages, correspondances pour reconstituer les biographies des acteurs inconnus de l’histoire. A partir de sources visuelles analysées comme matériau historique, elle reconsidère les enjeux de l’écriture de l’histoire et de la construction de la mémoire. Enfin le croisement de ces documents avec les archives diplomatiques, coloniales et militaires l’a amené à produire un nouveau manuscrit ; Ordre, police et circulations impériales dans la Concession française de Shanghai, 1906-1946.

Dans cet ouvrage, l’auteur démontre comment les autorités de la Concession française de Shanghai en recrutant des Tonkinois dans les rangs de sa police prolongent un empire colonial informel en Chine. A travers les trois matériaux finement décryptés, archives, biographies et photographies, Christine Cornet écrit non seulement une histoire à visage humain mais montre également les rituels de la visibilité de l’ordre à Shanghai qui avec ses enclaves étrangères et ses polices militarisées est devenue la plate-forme des circulations impériales.

Rencontres d’Averroès

Le 29 novembre 2014, Danielle TAN a participé aux Rencontres d’Averroès à Marseille, à la table ronde "Une Méditerranée en Mer de Chine", organisée par France Culture.

Le débat sera rediffusé dans la "Fabrique de l’Histoire" d’Emmanuel Laurentin sur France Culture, dans la semaine du 22 décembre 2014.

Plus info sur la table ronde "Une Méditerranée en Mer de Chine".

Séminaire de l’IAO : Hur Kyoungjin

Séminaire de l'IAO : Hur Kyoungjin "Korean literature in the Chinese character culture and East Asia Cultural Exchange Database"

Hur Kyoung-Jin, Professeur au département de langue et littérature coréennes, Université de Yonsei
Jeudi 11 décembre 2014, Salle de réunion de l’IAO (R66), de 14h à 15h30

Résumé : During the Chosun period (1392-1910), the Ming and Qing Dynasty of China implemented a policy of seclusion, so Koreans learned the Chinese language from other Koreans with old textbooks used as a Chinese translator. Only ambassadors who were delivering national documents could travel to foreign countries. Delegations going to China were called jocheon (朝天) during the Ming Dynasty, and yeonheng (燕行) in the Qing Dynasty. In the yeon-heng-lok (燕行錄) during the 17th century, there was no conscious effort to learn from the Qing Dynasty. The delegations sent to Japan, called tongshinsa (通信使), passed on mainland culture to Japanese intellectuals. The written conversations between the intellectuals of the two countries were immediately published to convey the mainland culture to Japan. But travelling journals written by delegations are one-sided records of a single, so the content cannot be assumed to be entirely true. Hence the need to examine cheok-dok (尺牘, letter), which are two-way communication between the sender and receiver, to supplement the flaws of sa-heng-lok.

Nouvelles Publications

Couverture ASE 2015

A. Pesses et F. Robinne (dir.), L’Asie du Sud-Est 2015. Bilan, enjeux et perspectives, Bangkok-Paris, IRASEC / Les Indes Savantes, 2014. Avec les contributions de Laurent Gédéon et François Guillemot.

Ivan Macaux, Christian Henriot, Scènes de la vie en Chine. Les figurines de bois de T’ou Sè Wè. Editions des Equateurs, 2014. 304 p.

Agathe Larcher-Goscha et François Guillemot, La colonisation des corps. De l’Indochine au Vietnam, Editions Vendémiaire, 2014. 448 p.

European Journal of East Asian Studies, Vol. 13 n° 2, sous la direction de Christian Henriot, 2014.

Couverture : Les voix de migrants

Shi Lu, Les voix de migrants , Récits de vie des migrants paysans, Presses Universitaires Mirail-Toulouse, 2014. 248 p.

Couverture - Asie du Sud-Est dans le siècle chinois

Danielle Tan et Caroline Grillot, L’Asie du Sud-Est dans le « siècle chinois » (Cambodge, Laos et Viêt Nam), Bangkok, Irasec, 2014, 168 p.

Couverture Des Vietnamiennes dans la guerre civile

Guillemot, François, Des Vietnamiennes dans la guerre civile. L’autre moitié de la guerre 1945-1975, Paris, Les Indes Savantes, 2014, 240 p.

Couverture ASE 2014

J. Jammes & F. Robinne (dir.), L’Asie du Sud-Est 2014. Bilan, enjeux et perspectives, Bangkok-Paris, IRASEC / Les Indes Savantes, 2014. Avec les contributions de Laurent Gédéon, François Guillemot et Vatthana Pholsena.